Contre la vision anxiogène relayée par certains du « tous digitalisés »*, Manuel Diaz, passionné et pionnier du numérique, met en lumière dans son livre l’aubaine d’une reconstruction structurelle. Extraits d’un optimisme communicatif.

Le digital est une formidable opportunité pour beaucoup de marques de reprendre contact avec leurs clients, de recréer une relation. Êtes-vous en contact avec Whirlpool lorsque vous achetez un réfrigérateur ? Avec Braun lorsque vous achetez un rasoir ou une brosse à dents électrique ? Non. Vous êtes en contact avec Darty, la Fnac ou un autre revendeur. Les marques ont ainsi perdu la relation avec le client. Grâce à l’arrivée des objets connectés, elles vont pouvoir la retrouver. En effet, ce qui compte dans l’achat d’un objet connecté n’est pas l’objet lui-même, mais le service rendu possible au travers de l’objet. Ledit service s’appuie sur l’utilisation de données et est donc l’occasion pour la marque de recréer une relation directe avec le client en devenant un prestataire de service, en réinvestissant son quotidien.